La puissance de l’imagination

La puissance de l’imagination

par Romain Rastoin, le 5 Octobre 2021

Je ne suis pas très bon pour imaginer !

J’ai entendu plusieurs fois cette phrase dans mes sessions d’hypnose, de coaching ou de Masso-Transcendantale. Cette phrase est souvent prononcée pour parler de la sensation d’être incapable de visualiser, de se projeter, de rêver, d’imaginer un scénario détaché de la réalité.

Et si la difficulté ne résidait pas dans l’incapacité à imaginer, mais dans la difficulté à diriger son imagination qui a, elle, été façonné au fil de la vie pour croire, parfois dur comme fer, en certaines choses qui sont devenues notre réalité ?

Et si en fait l’imagination n’avait jamais cessé d’être employé au maximum dans notre vie, mais qu’elle a été simplement habituée, à force de conditionnement et de répétition, à imaginer des choses qui n’éveille pas forcément notre enthousiasme ou qui, souvent, ne nous font clairement pas du bien (anxiété, stress, peurs, etc.).

De l’imaginaire au réalisme :

Pour les enfants, l’imagination se mêle à la réalité et le jeu aide à ça. Un plancher et quelques coussins se transforment rapidement en un lac de lave ponctué de rochers, un drap et quelques chaises en un château fort ou une cabane pour la nuit, un saut de 50 cm dans une piscine en un plongeon professionnel de plusieurs mètres et j’en passe.

Pour la plupart des adultes, peut-être que c’est un peu l’inverse qui se passe, la « réalité » perçue se mêlerait simplement à l’imagination pour la mobiliser au service de choses bien souvent pragmatiques et des soucis du quotidien. Nous imaginons alors l’organisation de nos journées, la réalisation de nos projets, notre prochain repas, la planification de notre vie ainsi que les éléments qui pourraient faciliter ou entraver l’accomplissement de ces choses-là dans un futur plus ou moins proche.

Et puis l’imagination se met également au service de nos peurs d’une façon extraordinaire. L’anxiété est d’ailleurs souvent facilitée par une imagination débordante. Nous nous inquiétons de choses que nous imaginons pouvoir potentiellement se produire ou ne pas se produire demain, dans quelques semaines, dans quelques mois, dans plusieurs années.

Alors oui l’imagination est toujours bien utilisée aujourd’hui, mais elle aurait été canalisée, dirigée.

« L’inquiétude est une mauvaise utilisation de l’imagination ». Dan Zadra

L’imagination canalisée :

Alors que la vie ressemble à un jeu interminable pour l’enfant, où son imagination, portée par son enthousiasme l’amène à apprendre à une vitesse folle et à développer ses compétences, il est vite confronté aux conseils avisés de ses parents, de son entourage et de l’école. « Soit réaliste », « tu es paresseux », « tu n’es plus un enfant », « arrête de rêvasser », « qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras plus grand ? » sont autant de phrases qui l’amène à canaliser son imagination, à devenir « réaliste ». L’enthousiasme et l’émerveillement s’éteignent alors progressivement au profit de la normale, de ce qui est bien, utile, valorisable. L’innocence laisse la place au sérieux.

Aujourd’hui, ce conditionnement a conduit une part importante de la société à vivre une crise de sens qui s’étend de plus en plus. La dépression arrive depuis 2017 en tête des causes de morbidité et d’incapacité dans le monde, selon l’OMS, avec plus 300 millions de personnes d’affectées 1.

Et si face à cette crise du sens, nous nous inspirions des enfants, de leurs jeux et surtout de leur imagination, pour retrouver la joie de vivre, l’épanouissement, la plénitude, la confiance et le courage qui semble nous manquer dans nos vies. Car l’imagination a bel et bien un impact direct sur notre physiologie et sur notre bien-être.

L’imagination, un peu comme la réalité pour le cerveau :

L’Université du Colorado à Boulder a publié une étude en décembre 2018, montrant au moyen de l’imagerie cérébrale qu’imaginé une menace allume les mêmes régions dans le cerveau que lorsqu’elle est réellement expérimentée 2. (https://www.sciencedaily.com/releases/2018/12/181210144943.htm).

Dans ces livres, « Le placebo, c’est vous ! » 3 et « Devenez supernaturel », Joe dispenza présente également plusieurs études de cas démontrant l’impact direct de la pensée et de l’imagination sur le corps, la santé, les performances, les compétences, etc. Les recherches sur la psychologie positive suggèrent également que notre regard sur la vie a un impact important sur notre santé mentale, physique et émotionnelle.

Pour un exemple plus simple de l’effet de l’imagination sur les émotions et la douleur, il suffit de se rappeler la puissance guérisseuse du bisou de maman permettant à l’enfant blessé un retour immédiat à son jeu préféré.

À travers notre approche à La Mécanique du Cœur ou l’imagination occupe une place centrale, nous observons chaque jour les miracles que l’imagination permet chez les personnes venant nous rencontrer.

Réimaginer notre vie :

Mais alors, face au constat que nous avons, en effet, à force de conditionnement, muselé notre imagination et face à cette phrase « Je ne suis pas très bon pour imaginer », comment pouvons-nous faire pour entraîner à nouveau ce muscle imaginaire, nous faire du bien et transformer notre vie ?

Il existe une pléthore d’exercices, d’outils et de techniques issues de la Programmation Neuro-Linguistique, de l’hypnose, du coaching, de la psychologie, de la méditation, du Tao et autres qui permettent de mobiliser le pouvoir de l’imagination.

La particularité de la Mécanique du Cœur est de permettre d’ouvrir la porte à la possibilité d’une nouvelle voie, pas seulement pour l’esprit, mais aussi pour le corps que nous abordons en simultané dans toutes nos sessions. Pourquoi ? Parce que la difficulté d’un accompagnement réside dans le fait de dépasser, ne serais-ce que pour un instant, ces fameuses habitudes ancrées dans le corps et dans l’esprit et de laisser envisager, ressentir la possibilité concrète de cette autre ou de ces autres voies. Ressentir est bien un mot clé de notre approche qui permet de se rapprocher du cadeau de l’imagination.

L’importance des sensations et le pouvoir du langage

Une des pièces du puzzle pour profiter des bienfaits de l’imagination et de pouvoir en ressentir ses effets dans nos sensations et nos émotions. L’étude de l’université du Colorado citée plus haut suggère que le corps répond de la même façon face à une situation imaginée que vécue réellement 2. Eh bien, c’est dans cette veine que je vous propose d’expérimenter le pouvoir de votre imagination, non pas en lien avec une menace, mais en lien avec ce que vous aimez imaginer.

Je vous propose d’observer les deux types de phrases qui suivent et d’en ressentir l’impact dans votre corps.

1er type :

  • Je suis une personne confiante, compétente et sûr d’elle.
  • Je suis riche, aimé.e et reconnu.e.
  • Je me sens soutenue, épaulée et supportée dans la vie.

2ème type :

  • J’aime imaginer qu’un jour, je me sent.e plein.e de confiance, compétent.e et sûr.e de moi.
  • Et si je n’avais aucune idée d’à quel point je suis riche, aimé.e et appréciée pour ce que j’apporte ?
  • Comment je me sentirais à l’idée de me sentir soutenue, épaulée et supportée dans ma vie ?

Observez-vous les différences à l’intérieur de vous en lisant ces deux types de phrases ? Sentez-vous les sensations que cela fait émerger ? Il est possible que les premières affirmations soient ce que vous ressentez réellement dans votre vie, mais si ça n’est pas le cas, la deuxième formulation de ces phrases permet d’ouvrir le champ des possibles dans votre inconscient. Relisez ces phrases et prenez le temps d’observer l’impact que celles-ci ont concrètement dans votre corps (ex : détente, soupir, relâchement, etc.).

Comment cela fonctionne ? En raison de la distance créée par le deuxième type de formulation (supposition, questions, propositions) l’imagination et tout de suite mobilisée en nous. Je ne suis plus en train de vérifier si cette affirmation et vraie, mais d’imaginer qu’elle soit vraie et cela change tout. Pour simplifier les choses, c’est comme si notre juge intérieur, vu que c’est “juste l’imagination”, une simple histoire pour les enfants que le mental se raconte, est mis au chômage pendant quelques minutes. Et la solution est juste là, se raconter des histoires qui nous font du bien. Pas des histoires à l’eau de rose qui ne sont pas réalistes, mais des histoires qui nous permettent de nous sentir entendu.e, soutenu.e, encouragé.e, aimé.e, paisible, etc.

L’imagination infinie :

Tania Kotsos, dans son livre « L’aventure de JE » 4 parle de l’imagination comme de notre atelier mental, dans lequel on pourrait réimaginer notre vie. Elle parle de l’imagination comme n’étant « contrainte ni par l’espace, ni par le temps [ne connaissant] pas de frontière, n'[étant] limitée par aucune circonstance du monde physique, et ne mesur[ant] par l’impossible au mètre du possible ».

Et si l’imagination était tellement illimitée qu’elle avait réussie à nous faire croire aux limites ? Alors, qu’est-ce qui se passerait si vous vous permettiez de repenser votre vie en vous servant de ces formulations, en jouant comme des enfants à vous recréer.

Bien sûr l’imagination n’est pas une baguette magique, mais elle est sans nul doute, en tant qu’humain, notre plus grand pouvoir. Cela demande de pratiquer, de la muscler chaque jour, mais les bénéfices face aux efforts fournis sont extraordinaires à court, moyen et long terme.

Alors jouez avec ces formulations, écrivez ce que vous avez envie de ressentir et de vivre, laissez-vous le choix, réinventez vos journées chaque soir comme si elle s’était passées exactement comme vous auriez aimé, rappelez-vous ce que vous aimez vivre, écoutez des histoires qui vous font du bien, faites une petite folie chaque jour qui vous sorte de votre zone de confort, laissez l’enfant repointer le bout de son nez et observez votre vie se transformer sous vos yeux.

Romain Rastoin, Hypnologue, Accompagnant en Masso-transcendantale et Coach certifié (CPCC, ACC).

www.lamecaniqueducoeur.com

1 – https://www.who.int/fr/news/item/30-03-2017–depression-let-s-talk-says-who-as-depression-tops-list-of-causes-of-ill-health

2 – https://www.sciencedaily.com/releases/2018/12/181210144943.htm

3 – https://banq.pretnumerique.ca/resources/59a9ca1d2357940bc52c6bba

4 – https://www.mind-your-reality.com/the-adventure-of-I.html

About Romain Rastoin

Romain guide les gens à connecter à leur innocence et au pouvoir immense de leur imagination pour une vie vibrante d’enthousiasme, d’émerveillement et de paix d’esprit. Il aime imaginer un monde où nous jouons, comme des enfants, à générer en nous l’aisance, la fluidité, le courage, la confiance, l’audace qui semble parfois nous manquer pour entreprendre les jeux de notre vie qui sont vraiment importants pour nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *