La fasciathérapie, une modalité d’accompagnement corps/esprit

La fasciathérapie, une modalité d’accompagnement corps/esprit

par Benjamin Lavigne, le 9 novembre 2021

Qu’est-ce qu’un fascia ?

Les fascias sont les enveloppes autour des muscles, des ligaments, des articulations, des os et des organes. Ils composent notre corps, du sommet de la tête aux orteils. Ils ont l’apparence de membrane blanche présente autour et entre les gaines musculaires, un peu comme ceux qu’on retrouve sur les poitrines de poulet.

Les fascias sont composés de fibres, d’eau et de collagène et agissent comme une toile, une matrice qui permet la cohésion entre tous les différents éléments qui composent la structure du corps. Ils font partie de la catégorie des tissus conjonctifs (définition : qui sert à mettre en rapport, qui réunis deux choses ensemble).

Rôles des fascias 

Dans des conditions optimales, les fascias sont détendus, hydraté et permettent une bonne coordination du mouvement entre les différentes structures. Suite au stress, émotions, chocs, blessures ou traumatismes les fascias se durcissent, entrainant un assèchement de ce tissu qui peut ensuite créer des adhérences. Il en résulte une perte en mobilité dans le mouvement des articulations par exemple ou dans la qualité de l’irrigation d’un organe. Il peut en résulter de la douleur, des tensions musculaires et d’autres dérèglements métaboliques. Grâce à leur présence à différents niveaux dans le corps, de la peau jusqu’à l’os, leur implication dans la restriction, comme dans la circulation, est immense.

Dans son livre “L’intelligence autonome du corps” Stéphane Drouet nous présente le fruit de ses recherches sur ce qu’il appelle figement. Lorsque les fascias ne sont plus en mouvement dû à nos expériences quotidiennes et passées, ils génèrent “plus de collagène rigide, conservent moins d’eau et créent des douleurs dans nos muscles et nos organes, par manque de plasticité”. 

Ils sont équipés également de récepteurs nerveux de 3 types ( Golgi, Pacini et Ruffini ) qui permettent selon la théorie polyvagale de Stephane Porgès (article à venir) de répondre aux évènements qui surviennent :

  • Orthosympathique : Mise en mouvement, action
  • Parasympathique rapide : Relâchement, repos
  • Parasympathique lent : Figement

En absence de mouvement, le durcissement puis le figement peuvent survenir, créant des symptômes dans le reste du corps. 

Les fascias sont reliés ensemble, formant un réseau complexe nous permettant un large éventail de mouvements tout en assurant une bio tenségrité (équilibre des forces dans le corps humain). Ainsi, un figement dans une zone du corps a un impact sur tout le reste du corps. Un figement à un orteil peut engendrer des conséquences jusque dans le cou ou l’épaule par exemple. Des travaux de recherche ont été menés sur les chaînes myofasciales et l’importance lors d’une séance d’inclure les différents segments de la chaine afin de permettre le retour à l’état d’équilibre – tenségrité.

Comment se déroule une séance ?

Grâce à des mouvements lents d’écoute tissulaire, des pressions douces et profondes, la fasciathérapie permet de redonner de l’élasticité à ces tissus créant ainsi mobilité et souplesse et permet de restaurer l’équilibre fonctionnel. C’est le même principe qui s’opère lors de longs mouvements d’étirements proposé notamment lors de la pratique de techniques somatiques, ou certaines formes de yoga d’automassage, etc.

Voici quelques méthodes parmi l’immense diversité existante :

Ces méthodes permettent de mettre en mouvement d’abord l’aspect mécanique d’une blessure et pour certaines d’entre elles, d’inclure également l’aspect psychosomatique. En effet, une des particularités du fascia est qu’il répond à l’intention véhiculée, que ce soit par un accompagnant lors d’un toucher thérapeutique ou par la personne qui expérimente la méthode. Il répond en modelant le reste des structures à cette intention ( musculaire, articulaire, viscérale, énergétique, etc.). 

Dans la vision de la Mécanique du Coeur, qui considère l’individu comme un ensemble complet (holistique), le fascia est un médium de prédilection pour une action manuelle, en séance, pour aider un blocage à se remettre en mouvement. Nous pouvons observer alors la correspondance entre la symbolique d’une zone du corps, d’une chaîne énergétique (méridiens) et un élément de nature psychologique. Dans cette vision, les fascias sont une matrice qui permet de connecter à l’information qui est restée inconsciemment stockée suite à un évènement dans lequel par exemple, nous n’avons pas pu nous exprimer, été entendu, se sentir en sécurité, etc. Nous observons alors que nous interagissons avec la mémoire du corps et de l’esprit en simultané.

Les bienfaits de la fasciathérapie

  • Réduction du stress, de l’anxiété, de la fatigue, sensation de burn-out
  • Réduction des douleurs chroniques et aiguës
  • Réduction des migraines, névralgies
  • Relâchement d’émotions
  • Ré-équilibrage sur le plan énergétique
  • Augmentation de la vitalité

Si vous désirez expérimenter une séance, prenez rendez-vous directement avec l’un de nos spécialistes :

Benjamin Lavigne

Massothérapeute, Ostéothérapeute, Hypnolgue

sources:

  • L’intelligence autonome du corps, Stéphane Drouet
  • https://www.fqm.qc.ca/le-massager/pour-en-savoir-plus-sur-la-fasciatherapie/
  • https://fasciafrance.fr/fascia-la-fasciatherapie/
  • https://www.femmeactuelle.fr/sante/medecine-douce/fasciatherapie-quels-sont-ses-bienfaits-et-comment-se-deroule-une-seance-2101475

About Benjamin Lavigne

Passionné par la science Benjamin évolue de manière sceptique en testant chaque techniques, croyances qu'il rencontre. Il découvre de plus en plus avec enthousiasme et émerveillement des clés qui permettent le bien-être à tous les niveaux. Respirations, mouvements, imagination, sensations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *