Blog

Au delà...

J'honore tout ce qu'il se passe en ce moment. Ça me ramène au centre et à l'intention de rester fort et ouvert, solide et en sécurité, sensible et lumineux.

Je ressens une immense joie et une profonde gratitude à l'idée qu'un jour nous puissions nous comprendre. Entendre, toucher à l'intention d'amour qui porte toutes les communications.

Je sais quelles sont les intentions qui portes ma voix et mes actions, et j'ai confiance en les tiennes aussi.

J'observe des perturbations émotionnelles, en nous, qui limitent, défigurent, nos interactions, les abaissant à la croyance que l'autre nous veut du mal, d'une façon ou d'une autre. Et, arrivés dans cette vibration de peur, voilà qu'elle nous accueille tout entier, car elle aussi, est Amour. Elle nous permet alors d'observer à quel point, quoi que ce soit que nous avons choisit de croire, est vrai.

Seulement si nous nous tenons à la limite de ces perturbations, alors il n'y aura pas de compréhension totale, absolue, mais simplement la validation que nous avions bien raison d'y croire, qu'importe ce à quoi nous avions décidé, consciemment ou inconsciemment, de croire. Alors la coquille se referme et on avale la perle créée des accumulations de croyances qui vibrent ensemble pour valider celle qui les gouverne.

Je ressens une très grande paix et une merveilleuse gratitude à l'idée qu'un jour, nous verrons au delà, et resterons ouverts et fort, sensibles et lumineux, différents et compréhensibles, libres et authentiques.

J'honore l'incompréhension, elle me rappelle à ce que nous sommes, toutes les couleurs de la vie, ensemble, l'Amour.

Lettre à cette femme

Je t'écris pour te dire que je te respecte profondément et qu'au delà de mes incapacités à te le démontrer, je le ressens. Je ne souhaite pas le dire pour le dire, mais pouvoir un jour le faire ressentir comme une vérité et non comme une nouvelle promesse qui sort d'un bouche qui sait si facilement jouer avec les mots et espérer que ce soit vrai.

J’accepte entièrement ma responsabilité dans notre histoire, qui je crois parfois n'est pas vraiment la notre. Oui j'ai joué avec des masques pour éviter des peurs, pour combler des envies de moi de toi, oui j'ai fonctionné avec des croyances qui sont de vieux schémas maintenant dépassés, oui j'ai fait souffrir, et oui j'ai souffert. Et à travers cela ressort aujourd'hui une profonde humilité qui ne sait pas encore s'exprimer librement, car comme un enfant qui naît elle est fragile et demande beaucoup de soin et d'attention. Oui cette relation existait pour satisfaire des besoins égoïstes, égocentriques, mais aussi à travers de grands élans de cœur et d'amour et l'incapacité de faire la distinction entre les deux. Et je sais que cette difficulté à distinguer les deux n'est pas terminée, et j'accepte entièrement cette situation. Je sais que le silence, le temps, et le laissez-les va se faire par lui même et je ne souhaite plus défier la vie à être déjà ce qu'elle n'est pas rendue à être. J'accepte les cycles. J'aimerais pouvoir dire ouvertement que je t'aime, mais je ne sais même pas ce que ça veut dire quand je ne le ressens pas du plus profond de moi-même. Ce que je ressens c'est simplement une grande page qui se tourne, un passé qui s'en va à l'horizon et que je laisse très volontiers partir.

J'aime le silence qui s'est installé entre nous, comme le fait d'honorer ce qui prend le temps d'être pris en soin. Il ne s'agit pas de blessures, ou de douleur, ou encore de souffrance maintenant, il ne s'agit que d'un changement de chapitre. Je suis aux balbutiements de l'expression libre de moi-même, de moi qui m'aime comme un moi Roi, divin, tendre, humble, et profondément à l'écoute. Et lorsque je serai dans la pleine compétence de laisser ce Roi s'exprimer librement, je reviendrai vers toi le cœur ouvert comme un frère. J’honore qui tu es et respecte les rythmes de la vie et de la mort.

Je t'écris cette lettre à toi comme je l'écris à toi aussi et à toi aussi car j'ai de nombreuse fois trébuché avant de trouver l'équilibre pour marcher facilement les pieds sur terre. Je m'honore d'avoir librement osé tomber. Je nous honore de nous être rencontrés et de nous être séparés. Je nous honore d'avoir fait de notre mieux pour honorer et écouter chaque maintenant comme il se proposaient. Alors je publie cette lettre librement pour que tout le monde y est accès, car j'aime profondément inspirer. Et souhaite du plus profond de mon cœur que cet élan entraîne d'autres élans qui à leur tour entraîneront d'autres élans pour laisser la magie de la vie et de l'expression de cette vie être.

 

Àdieu, à Dieu je me remets dans une immense foi que tout est juste et parfait au-delà du temps et de notre compréhension. Je m'installe confortablement dans la confiance divine qui m'amène pour l'instant au détachement.

Le début de toute une aventure...

Salut,

 

je vais te parler comme je me parle dans ma tête. Si tu as des questions, je vais y répondre avec le plus de justesse possible, en allant chercher, non pas à dans mes croyances établies, mais bel et bien, à travers le discernement de mon expérience de vie.

Si tu es prêt à vivre cette aventure, je t'invite à lire les textes qui vont arriver de plus en plus fréquemment sur ce blog. Je ne sais pas si ce sont les expériences de la vie, ou bien mes choix personnels, ou bien les décisions des autres, ou encore d'autres facteurs qui m'ont amenés à penser comme je pense aujourd'hui, qui m'amènent à agir comme j'agis de plus en plus, qui m'amène à donner comme je donne aujourd'hui. Mais ce que je sais et que de plus en plus de gens, me demande des conseils, me pose des questions, se demande comment est-ce que l'on peut créer une vie en conscience, facilement et simplement.

 

Alors j'ai décidé de ne pas répondre à seulement quelques personnes, mais bel et bien de te répondre à toi. Toi qui es moi, moi qui suis toi, nous qui sommes ensemble sur cette terre aujourd'hui, à faire de notre mieux, être le meilleur, la meilleure possible, pour se sentir en paix le plus souvent possible, malgré les aléas de sensations internes, et les expériences de la vie. Aujourd'hui nous savons grâce à la mécanique quantique, et aux sagesses anciennes, qu'il existe un grand champ unifié, dans lequel l'information circule instantanément, en fonction de notre réaction aux événements intérieurs et extérieurs de notre vie. Aujourd'hui nous savons que cette façon de se sentir dans la vie dirige la création de cette vie personnelle et collective.

Alors l'idée, et de te donner à toi, les outils les plus efficaces possibles, et ceci, entièrement gratuitement, pour que l'on puisse nous tous ensemble, réussir de plus en plus, à faire preuve d'empathie, de conscience, de justesse et d'amour. Je laisse toujours un lien pour les contributions volontaires, afin de m'aider évidemment, à créer ce processus ensemble. Sens toi bien libre de donner ce que tu as envie de donner, ce que tu peux donner.

 

Alors bienvenue, dans cet univers dans lequel tu auras à disponibilité ton infini potentiel et dans lequel tu seras capable de l'utiliser simplement.

Égo ou héro ?

L'Alchimie de l'Esprit

Et bien me voilà tout nouveau dans mon habît de départ. Avant que l'on me dise gentillement ou non quoi penser, ce qui est possible ou pas, ce qui est bien ou pas, ce qui est juste ou non, qu'est ce que l'Amour est si j'ai le droit de le vivre, ou bien si je devrais rester cloîtrer dans mes peurs. Avant tout cela j'étais libre et candide, maintenant grâce à tout cela je suis libre et conscient. J'ai créé ceci, et quand je dis j'ai créé, entendons-nous bien, je laisse passer à travers moi ceci. Je le propose avec tout mon enthousiasme, mon amour (parce que je suis amoureux , merveilleusement amoureux libre et je ne m'arrêterai plus jamais d'aimer infiniment, en poussant les barrières au delà de toute compréhension), cette paix pronfonde qui vibre dans mon coeur portée par la foi en ce que j'expérimente avec ce nouvel habît, qui est celui que j'avais choisi il y a si longtemps, de si nombreuses vies. Je suis Alchimiste, comme chacun et chacune d'entre nous. Je vous propose cet outil que j'appelle l'Alchimie de l'Esprit!

L'Alchimie de l'Esprit

Le Kybalion, une sagesse millénaire comme base, l'Alignement Neurolinguistique comme processus, pour laisser la magie de la Mécanique du Cœur se faire.

 

Après avoir appris l'hypnose éricksonienne, elmanienne, humaniste et nouvelle, m'être formé aux techniques comme la programmation neurolinguistique, la technique de libération émotionnelle et la communication interpersonnelle, j'ai observé qu'il se passait toujours une magie qui dépassait mon entendement.

Amoureux de la physique quantique, j'ai commencé à faire des liens entre l'intemporalité de cette magie qui agissait et notre réalité ou du moins notre façon de la percevoir. Après m'être intéressé et formé au chamanisme et à la sophrologie, je sais aujourd'hui, j'expérimente une force qui me dépasse et qui, plus je la laisse faire et agir dans ma vie en la guidant consciemment, dans une confiance qui grandit avec l'expérience, plus ma vie prend un tournant auquel je ne pouvais m'attendre. J'en rêvais et c'est possible. Et pourquoi? Parce que j'y crois, que je m'autorise à y croire, et que je donne la chance de le faire en confiance. En guidant des centaines de personnes en privé, en formation et en atelier, toutes et tous ont touché à cette magie et s'amusent encore aujourd'hui à la laisser les surprendre dans leur vie. Les retours que je reçois sont profondément touchants, incompréhensibles parfois tellement c'est puissant et profond, mais surtout merveilleux.

Voilà ce que je peux vous dire de mon expérience personnelle et de ces personnes dont je vous parle. La vie se présente de la manière dont on est prêt à la recevoir.

 

J'en ressors avec un outil simple et d'une efficacité qui a fait ses preuves dans des situations très difficiles ou avec des gens qui vivaient des problématiques jugées difficiles, voire très complexes. Je suis prêt à le transmettre et à nous permettre de redevenir autonomes dans la gestion de notre vie, par la conscience, le discernement et mais surtout dans la confiance de cette Magie infinie.

De la tension à l'attention

Préparer ceci pour demain, penser à payer ça, pourquoi j'ai réagi comme ça, qu'est-ce qu'ils vont penser de moi maintenant? Où j'ai mis mon cellulaire, oh non, je ne l'ai pas oublié! Ha oui il est là... 

Et toutes ces pensées s'entremèlent des émotions qui leur sont liées. Nous sommes prisonniers d'un monde qui voyage dans le temps, dans les tensions, dans les obligations, dans la dure réalité. Mais la réalité est-elle vraiment dure? 

Pour répondre à cette question, comme à toutes les questions auxquelles on veut répondre avec sincérité, et non avec le flux d'opinions que l'on a entendu toute notre vie et qui nous enchaîne dans une nouvelle opinion que l'on croit notre; nous avons besoin de déposer toutes cette énergie, ce chaos qui nous envahit. Oui, l'idée est bien belle mais comment on fait?

On passe par le corps. On peut dépenser un surplus d'énergie en courant, nageant, criant, en bougeant d'une façon ou d'une autre. Puis juste après, porter son attention sur le battement du coeur. On peut l'écouter, le ressentir dans la poitrine, peut-être même y glisser une touche d'imagination en visualisant le sang qui court partout et qui distribue de façon optimale, tout ce qu'il faut à chacune de nos cellule. On écoute son corps, où sont les tensions et à quel point l'expiration peut les détendre. On peut déposer la langue dans le fond de la bouche et l'amener dans l'immobilité. Poser notre regard vers un objet ou un point et garder le focus précis tout en élargissant l'angle de vue. Se concentrer sur la respiration et la laisser faire le travail, toujours concentrer sur le reste, parce qu'à chaque expiration on peut se détendre de plus en plus n'est-ce pas?

Le mental est occupé, le corps est écouté. Voilà que notre univers se dépose. Il n'y a plus qu'ici et maintenant. Y'a-t-il d'ailleurs déjà eu autre chose qu'ici et maintenant? Et voilà une autre question. Bien éloignée de savoir si oui ou non la réalité est comme-ci ou comme-ça. Une question qui touche notre âme, notre essence, notre univers, parce que nous sommes unis vers... Vers quoi ? Pour moi la réponse est vers le coeur. Vers le mien de mon côté. Parce que j'observe dans mes expérimentations, qu'au delà de mes croyances, de ma compréhension, nos coeurs sont déjà tous connectés et discutent entre eux, mais ça, c'est une autre histoire...

Il y avait de la tension, il y en a encore. Elle semble disparaître le temps d'une pause, une pause d'attention vers un univers qui fonctionne déjà si bien, si bien orchestré. Au delà des apparences de luttes et d'injustice, il y a une paix profonde que rien n'altère. Et plus on porte attention à cet univers, plus on y plonge. 

Amusez-vous bien, déposez-vous bien...

Et si nous étions déjà sous hypnose?

Qu'est ce que l'hypnose?

Il y a beaucoup de réponses à cette question. Est-ce le processus de mise en transe? Est-ce la transe? Qu'est-ce qu'une transe? Comment sait-on qu'on est bien sous hypnose? En hypnose? Hypnotisé? 

Après une multitude d'expérimentations, chez moi et chez les autres, je remarque quelque chose d'étrange, de beau, de grand. En état de transe, on se sent bien, vraiment bien. Le calme mental s'installe facilement, une communication hors du commun devient possible avec une ou plusieurs autres parties de nous. L'inconscient, le subconscient, l'enfant intérieur, le sage, etc. Qu'importe! On arrive dans un état où il y a beaucoup plus de paix, de confiance, de possibilités. Et moi qui ai subi la psychologie moderne, l'idée que je n'étais pas normal, trop énervé, hors du commun, spécial, dérangeant, impulsif, irrespectueux, égoïste, etc. Me voilà dans un monde où je suis totalement accepté, où je suis à ma place, où le silence arrive si facilement et me fait me sentir si profondément bien... Mais comment est-ce possible? Pourquoi, alors que j'ai toujours eu si peur de la solitude, je me mets à aimer ça d'une façon si délicieuse. L'impression que quand j'écoute l'expression de ces parties à l'intérieur, l'extérieur s'apaise aussi. Mais comment est-ce possible? Pourquoi personne ne m'en a parlé avant? Pourquoi n'ai-je pas appris cela quand les émotions étaient si grandes et envahisantes que je devenais invivable? 

Oui on m'a parlé de méditation, de relaxation, etc. Mais comment un enfant aussi perturbé, dérangé, à tel point que les maladies et les problèmes de santé qui s'accumulaient me faisait croire que la vie est un combat incessant, pouvait-il se calmer? 

L'attention. Tout est dans l'attention. Mettre toute cette énergie au service de l'attention. La rendre confuse, précise, diffuse, multiple, etc. nous permet, dans une façon de faire adéquate, de changer d'état, pour se retrouver au pays des merveilles, où tout a l'air de devenir possible. Mais STOP, un instant s'il vous plait! Tout devient possible? Non, j'ai dit tout à l'air de devenir possible...

HAHA! Je vous tiens! Voilà que les neurosciences nous disent que le monde se présente à moi en fonction de ma façon de le percevoir. Alors si tout a L'AIR DE DEVENIR POSSIBLE, tout le devient, non? Et oui... Mais ça c'est une autre histoire.

Pourquoi ne l'ai-je pas su avant? Ça n'a pas d'importance, je le sais aujourd'hui. Donc, ces voix dans ma tête, qui me répétaient avec beaucoup de discipline tout ce qu'on m'avait dit pendant mon enfance, mon adolescence, ma vie ( il faut, je dois, je suis... ) m'amènent dans un état modifié de conscience. Oui, dans un état qui m'amène quelque part où je ne veux pas forcément aller. Dans un état qui diminue mes capacités, mes possibilités, qui modifie qui je peux être, qui je suis. Qui modifie ma conscience de moi-même. Donc dans la vie de tous les jours, je suis dans un état modifié de conscience. N'est-ce pas la définition de certains types d'hypnose? 

J'expérimente donc que c'est dans un calme profond, facile d'accès, que tout se passe. La conscience peut devenir de plus en plus élastique, large, pleine. La pleine conscience. Quelle belle aventure! À l'écoute du moment, du maintenant, de mon coeur, de mes peurs, de mes ombres, de mes lumières, de mes capacités, de toi, de lui, d'elle, des oiseaux, des plantes, etc. ATTENTION! Dans cet état le monde qui s'ouvre ne ressemble pas à celui dont on m'a parlé, mais alors pas du tout. 

Nous sommes sous hypnose, en sortir c'est entrer en Soi. Je vous conseille de la curiosité, de l'enthousiasme, de l'émerveillement, et beaucoup d'erreurs... Comme des enfants.

Pourquoi la Mécanique du Cœur ?

C'est une question que l'on me pose souvent. Pourquoi pas une entreprise à ton nom Bruce ? Parce que ce que je fais c'est avant tout une recherche, une exploration. Je suis avant tout un explorateur curieux et enthousiaste. Ce que j'ai pu observer au fil des années, c'est qu'il y a cette voix qui domine dans notre tête. Et le verbe est juste, qui domine! Ne laissant que très peu de place ou pas du tout au reste de nous-même, je me sentais étouffer dans son flux insistant et constant. Mais voilà que je découvre le sport dans son intensité... Le silence s'imposait après l'effort, quel plaisir ! mais voilà que la voix revenait peu de temps après.

Je tombe "par hasard" sur une vidéo de Kévin Finel dans un cabinet public d'hypnose. Ma vision du sujet à ce moment est très limitée. Je suis très vite émerveillé et découvre le potentiel au-delà de l'imagination ( de la mienne à cette époque ) de la transe hypnotique. Je tombe dans la potion magique! Je passe des heures et des heures à apprendre, à tester sur moi-même et les autres les bienfaits de cette transe. je suis profondément émerveillé! Je viens de toucher à une corde qui résonne très fort en moi, et voilà qu'un peu d'auto-hypnose et cette voix s'en va. Et plus j'en fais, moins elle est présente, magnifique! 

Mais voilà, alors que je plonge dans la programmation neurolinguistique et le monde des neurosciences parce que je veux comprendre, qu'une autre voix, puis une autre et d'autres encore se font entendre. Quelle sensation étrange de sentir toutes ces parties de moi. J'installe un dialogue ouvert, libre et je propose à la paix, à ce calme qui s'installe de plus en plus en moi, d'organiser tout ça. Et ça fonctionne! On dirait bien qu'une partie de moi au potentiel incompréhensible est en train de s'occuper de tout. Et plus je prends conscience de ces parties inconscientes, plus la conscience s'approfondit, telle un élastique, plus je suis présent à ce que je dis, ce que je fais, ce que je crée... Il y a donc une mécanique beaucoup plus efficace que mon mental, cette voix qui veut contrôler, se justifier, prouver quelque chose; il y a la magie, et plus je la découvre plus je veux la découvrir. Elle est couverte depuis trop lontemps! Alors je la développe, je lui enlève ses enveloppes, petit à petit, avec soin, avec délicatesse. L'homme intense et inconscient que j'étais laisse place, progressivement, à un homme au regard d'enfant, au coeur émerveillé, à la curiosité d'un scientifique peut-être un peu fou. L'aventure a lieu et ne s'arrête plus! Tout est occasion d'observer cette mécanique du Coeur, prendre de plus en plus de place; ou à moi-même, de lui laisser de plus en plus de place.

D'outil en outil, d'apprentissage en apprentisage, de désapprentissage en désapprentissage, la vie devient, quoi qu'il s'y passe, une occasion de grandir, de s'équilibrer. Ne s'agit-il pas simplement de cela? Équilibrer? Quand j'ai appris à marcher je suis tombé si souvent. Maintenant je suis en équilibre sur deux jambes, bien à l'aise. Et je marche si facilement. J'ai plusieurs fois perdu cette capacité, accident, maladie, AVC, j'en suis alors encore plus conscient. Équilibre et conscience... Plus je prends conscience, plus je m'équilibre, et plus je m'équilibre, plus je prends conscience. Quelle belle danse! De l'inspiration, où l'espace et le temps disparaissent, à l'obervation, où tout revient avec précision. Du mouvement à l'immobilité. De l'inconscience à la sagesse. La respiration a démarré et s'étend de plus en plus. N'est-ce pas le mouvement de l'Univers? 

 

 

La Mécanique du Cœur ouvre un blog.

Et oui, je décide en cette magnifique matinée de printemps, d'ouvrir cet espace pour parler avec vous. Ici seront présentes des réflexions, des partages, des questionnements peut-être, des envolées sûrement et bien d'autres choses, je vous laisse découvrir. Bonne lecture !